Partagez | 
 

 Le contexte de DI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directeur
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Le contexte de DI.   Sam 12 Jan - 23:25


Le début d'une légende...




I. Qui sommes-nous ?


    Nous sommes avant tout des personnes. Des êtres humains vivants comme n'importe qui ici sur terre. Qu'avons-nous de différent ? Seulement nos deux personnalités. Sommes-nous schizophrènes ? Non, pas vraiment ! Nous ne sommes pas non plus fous. Nous sommes tout comme vous, nous sommes juste dotés d'un don. Et pas n'importe quel don : ce de la métamorphose. Voilà en quoi nous pouvons dire que notre personnalité est double, nous nous transformons. Mais en quoi ? En un animal. Mais une fois encore pas n'importe quel animal. Cet animal nous ressemble, c'est nous, mais sous une autre apparence simplement. L'instinct animal prend le dessus sous cette forme. Mais sommes-nous vraiment dangereux ? Pour tout dire un grand nombre d'hommes disent que oui, d'autres disent que non. Mais plusieurs d'entre nous n'ont aucunes pensées. Entrez dans la légende. Mutants ou hommes, vous êtes de ce monde.


II. La légende des mutants.


    Nés de quelles créations ? D'une source naturelle ou scientifique ? Les premiers mutants de métamorphose auraient, selon plusieurs témoignages, été des créatures ratées par des scientifiques américains, selon d'autres ce sont seulement des problèmes génétiques apparus à la naissance de certains individus. Nous connaissons le nom du premier mutant : Azriel Undrow. Âgé de seulement quinze ans lorsqu'il est modifié génétiquement par des médecins pour le sauver d'une grave maladie orpheline. Une maladie mortelle et incurable. Ses parents, riches, dépensaient des sommes pour sauver leurs fils, mais rien ne marchait jusqu'à ce jour maudit.... Envoyé dans un centre pour faire une expérience unique, la première, le premier test d'une injection plutôt particulière dite... miraculeuse, soignant les pires défauts, les pires maladies qui soient. Pouvait-il vraiment exister de tels médicaments ? De telles injections ? On pourrait appeler ça de la magie, si seulement ça l'avait été rien qu'un instant... L'injection s'était déroulée comme sur des roulettes et Azriel semblait guérit. C'était un miracle, l'impensable s'était produit. Guéri d'une maladie l'empêchant de marcher, il pouvait désormais se déplacer sur ses deux pieds, mais qui avait pensé un seul instant aux effets secondaires ? Personne. Ne voyant aucune ombre au tableau, le médicament miracle fut distribué à un bon nombre d'hommes aux moyens financiers importants dans le but de soigner le moindre défaut physique et la moindre maladie. Mais voilà, les fameux effets prirent le dessus. Azriel et les autres développèrent jour après jour des capacités que jamais personne n'aurait pu imaginer dans le monde humain. Les sens (odorat, vue, goût, toucher et ouïe) s'en trouvaient bien plus développés que ceux des autres, les signes d'une différence génétique apparurent un à un. Azriel se sentait souvent mal. Des maux de crâne, une récente hyperactivité, un caractère plus affirmé, tout cela commençait à changer les personnes censées êtres guéries. Plus les jours passaient etplus des instincts d'animaux se faisaient ressentir. Des instincts dangereux ! Et un à un découvrirent de nouvelles personnalités... Les femmes, les hommes et les enfants qui avaient reçu l'injection miracle se transformaient ; leurs ongles s'allongeaient pour devenir des griffes acérées, leur dentition se renforçait, leur taille se modifiait et ils se transformaient en animaux. Azriel se découvrit la transformation du corbeau. Et bien d'autres transformations apparurent sur la planète. Mais l'horreur ne faisait que commencer.


III. Une chasse aux différences.


    Le nombre de mutants - nom donné aux personnes qui avaient développé le pouvoir de transformation - s'élevait énormément, pour les êtres humains dis "normaux", ils représentaient un réel danger, leur transformation variant selon la personnalité initiale des personnes touchées par ce fléau, certains devenaient des loups, d'autres des chats ou encore des chevaux. Une véritable chasse était ouverte contre ces monstres, contre ces personnes bien trop différentes aux yeux de la société. Des hommes furent engagés pour trouver et exterminer cette espèce évoluée de l'homme, cette espèce créée par l'homme même et maintenant à détruire. Un véritable massacre vit le jour, les mutants se cachèrent et tentèrent de fuir les hommes. Ils se prenaient pour des proies chassées de leur monde et pourtant ils n'avaient absolument rien demandé. Un terrible règne prit cours dans de nombreuses villes, la plus grosse chasse, le plus grand massacre fut à Montréal où la plupart des mutants se réfugièrent dans les zones froides en espérant ne pas être retrouvés et oublier, mais elle était bien là, l'erreur...


IV. La révolte.


    La plupart des mutants n'osèrent rien dire et se laissèrent tuer, emprisonner ou encore bien restèrent cachés dans les profondeurs du monde. Mais d'autres, de nouvelles personnes, des personnes mutantes comme beaucoup maintenant ne supportaient pas l'idée d'être dans le rôle des soumis, des domptés ou des victimes. Alexander Stolphée, âgé de 23 ans, ayant muté en tigre de Sibérie à l'âge de vingt ans et en fuite depuis trois ans fut un des premiers rebelles. Soigné d'une paralysie a vie, il dut fuir le monde dans lequel il avait toujours vécu, son monde, un monde d'où il était désormais chassé. Marre de cette situation, marre de cette fuite, marre de devoir survivre dans un monde qui était aussi le lsien, il se révolta et tua à son tour plusieurs hommes qui voulaient sa mort. Mais rien, il n'arrivait à rien seul dans ce nouvel univers sanglant et injuste. Plus les jours, les semaines et les mois passaient et plus les personnes se rassemblaient une à une auprès d'Alexander - mais jamais assez. À la fin de tout cela ils se retrouvèrent à quatre. Peu ? Et encore, le mot est faible... Quatre. Chaque personne avec un caractère bien différent des uns des autres. Déjà Alexander, un tempérament fort, déterminé bien que trop autoritaire à certains moments. Le reste du groupe était composé d'Anaïs Delanore, âgée de dix-huit ans, de nature calme et réfléchie, elle était un peu la tête pensante du groupe, dotée de la transformation de la biche. Grégoire Leroy, vingt-cinq ans, sournois mais malin, il avait parfois l'idée de la guerre trop présente dans le sang, sa transformation était le vautour. Et la dernière et plus jeunes du groupe ; Mélissa Russo, dix-sept ans, un caractère fort, mais parfois trop prétentieux aux goûts des autres. Sa transformation ? La loutre de Californie. Ces quatre personnes, ces quatre mutants, formaient un groupe uni contre les humains voulant se battre et protéger leur espèce si différente des autres aux yeux de tous. Mais ils ne voulaient pas entrer en guerre... Ils voulaient aider les nombreux jeunes dans la même situation qu'eux. C'est en fuyant dans une forêt irlandaise qu'ils tombèrent dessus. Un châteaux. Perdu au milieu de nulle part, puis pas petit bien évidement. Ils eurent tous les quatre la même idée et au même moment en voyant cet établissement. La création d'une école voyait le jour. Divergent Institute voyait le jour.


V. L'école.


    Divergent Institute. Créée par quatre mutants, longtemps dirigée par ces quatre mutants. Quatre maisons à leur image sont créées : la maison du Feu, pour les téméraires, mais aussi les fêtards et les rebelles, à l'image d'Alexander, celle de la Terre pour les personnes calmes, intelligentes et même timides ressemblant fortement à la jolie Anaïs ! Grégoire lui avait hérité de la maison du Vent, sournois et rêveur à la fois. Et pour Mélissa elle obtint la maison de l'Eau, une maison pour les personnes à la fois gentilles, mais si prétentieuses et ambitieuses ! Comme toutes écoles, les débuts avaient été difficiles, encore plus pour celle-là. Comment se faire connaître par les autres mutants sans avoir le danger de se faire remarquer par les tueurs, comment être discret alors qu'on doit se faire entendre par les siens ? Une tâche difficile que pourtant, ils relevèrent avec succès ! Aujourd'hui encore, en 2014, l'école Divergent Institute vit. Vit bien au plus grand bonheur des jeunes mutants. On entend plus parler de la chasse et les hommes ne connaissent pas - à ce qu'on en sait - l'existence de l'école surnaturelle. Tout va au mieux pour le moment. Mais pour combien de temps ?



Text by Kim'
Aucun plagiat accepté !
Revenir en haut Aller en bas
http://new-transform.forumactif.org
 

Le contexte de DI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» utiliser le vocabulaire adapté au contexte
» Site sur la déco du Titanic/Olympic (contexte ou origine)
» "La terre" dans le contexte biblique
» Contexte Historique
» Les meilleures phrases du forum, sorties de leur contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: {EN PREMIER} :: Réglement & Contexte-